Accessibilité

Accessibilité web : top 10 des questions les plus souvent posées

Par Géraldine Nebout, le 29 octobre 2021 à 13:45

L’accessibilité web est un vaste sujet qui peut paraître assez complexe à appréhender de prime abord. Et qui ne devrait pourtant pas l’être !

Sujet sociétal qui adresse des enjeux forts d'actualité : digitalisation des outils, inclusion numérique, égalité des chances, prise en compte des handicaps, … Avec un peu d’aide et de méthode, il peut et doit être intégré au cœur de la roadmap digitale des entreprises.

Afin de vous donner quelques clés indispensables pour débuter dans le monde de l’accessibilité numérique, nous avons regroupé dans une FAQ dédiée toutes les interrogations que vous vous êtes déjà posées.

Téléchargez notre guide pour savoir si vous êtes réellement en conformité

1/ Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique c’est “Mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quel que soit leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales” (Tim Berners Lee - Directeur du W3C).

En pratique, c’est faire que tout ce qui est numérique soit conçu et développé ​pour que les personnes en situation de handicap puissent l’utiliser.

 

2/ Quels types de handicaps sont concernés par l'accessibilité ?

Tous les types de handicaps sont concernés :

  • Handicap auditif 
  • Handicap visuel 
  • Handicap mental
  • Handicap cognitif
  • Handicap moteur
  • Handicap neurologique

Pour pallier ces handicaps, des solutions devront être mises en œuvre comme la visibilité de la prise de focus sur les éléments interactifs pour permettre aux utilisateurs de se situer sur la page, des liens d’évitements, des alternatives textuelles ou sonores aux images et vidéos, une navigation possible au clavier, des contrastes forts pour les couleurs, ...

3/ Comment font les personnes non-voyantes ou malvoyantes pour naviguer sur le web ?

Bien qu’elles n’ont pas accès à l’information visuelle, les personnes non-voyantes ont des possibilités pour naviguer sur le web. Elles utilisent un clavier pour naviguer et un lecteur d’écran qui va retranscrire par synthèse vocale les contenus affichés sur l’écran. Par exemple, elles peuvent accéder à la description d’une image si celle-ci possède une alternative textuelle. L’utilisation du lecteur d’écran peut aussi être couplée à un clavier “afficheur” braille.

Jaws, VoiceOver, TalkBack, ou encore NVDA font partie des lecteurs d’écran les plus connus.

Les utilisateurs malvoyants ont également la possibilité d’agrandir le texte ou de modifier les couleurs pour renforcer les contrastes.

4/ Comment rendre mon site web et mon application mobile e-accessible ?

Au niveau européen, la directive (UE) 2016/2102 relative à l’accessibilité des sites internet et des applications mobiles des organismes du secteur public, vise à rendre les biens et les services numériques plus accessibles à tous, et notamment aux personnes en situation de handicap. C’est de cette directive que découle la norme EN 301 549 spécifiant les règles d’accessibilité pour les biens et services numériques.

En France, le RGAA est le Référentiel Général d’Amélioration de l’Accessibilité à suivre. Il se base sur les Web Content Accessibility Guidelines éditées par le consortium W3C. 

Le RGAA 4.1 est composé de 13 thématiques et de 106 critères qui proposent des solutions pour répondre aux problématiques graphiques, éditoriales et techniques. 

Pour les applications mobiles, il faudra directement faire référence aux WCAG et la norme EN 301 549 qui découle des WCAG.

Afin de garantir une haute couverture qualité, des tests d’accessibilité manuels devront être couplés à des tests automatiques sur différents types d’appareils et de technologies d’assistance.

5/ Comment intégrer l'accessibilité dans les process ?

Plusieurs axes de travail sont à mettre en place. 

Dans un premier temps à court terme : 

  • Conduire des audits
  • Publier une ou des déclarations d’accessibilité
  • Publier un schéma pluriannuel avec un plan d’action annuel
  • Se conformer au RGAA
  • Rendre accessible les PDFs
  • Faire des tests utilisateurs A11Y
  • Consulter ou faire appel à un expert dédié

A moyen terme :

  • Mettre à jour l’UX, les templates et le design en fonction des critères RGAA
  • Revoir le code / library en intégrant les bonnes pratiques
  • Intégrer l’A11Y dans les process
  • Créer des KPIs A11Y
  • Sensibiliser tous les métiers du digital

A plus long terme :

  • Former les développeurs, UX, designers, …
  • Ajouter l’accessibilité web aux tests utilisateurs
  • Effectuer des audits réguliers
  • Intégrer l’accessibilité numérique dans le budget de la roadmap digitale

6/ Est-ce que l’accessibilité ne va pas casser tout le design graphique de mon site web ?

Rendre un support accessible ne l’empêche pas de garder un design et un graphisme en accord avec les exigences de l’enseigne. Un site web, une application mobile, un intranet, … peuvent tout à fait être accessibles et élégants.

Les deux ne sont absolument pas incompatibles. En effet, l’accessibilité numérique n’a pas vocation à brider la créativité. Ainsi, il n’y a pas de couleurs ou de styles interdits par l'accessibilité web. L’important est que les éléments soient perceptibles, utilisables, compréhensibles et que le code soit robuste. La conception de sites accessibles ne signifie pas créer quelque chose de “moche”. Toutefois, certaines adaptations pourront être mises en place dans le cas de non-conformité à certaines obligations légales du RGAA.

7/ Que demande exactement la loi française à ce sujet ?

Le Décret de loi 2019-768 étend l’obligation d’accessibilité du secteur public au secteur privé, notamment les entreprises générant un chiffre d’affaires annuel de plus de 250 millions d’euros.

Le mise en conformité passe par la publication de plusieurs documents et notamment, de :

  • Une page accessibilité sur le support numérique avec : 
  • La déclaration d’accessibilité d’un audit de niveau AA (Double A) 
  • Le lien vers le schéma pluriannuel de mise en accessibilité qui doit être disponible sur le site de l’entreprise
  • Avec les plans d’actions annuels relatifs au schéma pluriannuel
  • La mention du niveau d’accessibilité sur la page d’accueil 

8/ Si je suis conforme RGAA, est-ce que je serais conforme WCAG et vice versa ?

Bien que le RGAA soit une retranscription des WCAG, être conforme au RGAA ne signifie pas être conforme aux WCAG. En effet, les WCAG contiennent des éléments AAA (triple A) qui ne sont pas présents dans le RGAA car le niveau légal à atteindre en Europe est le niveau AA (double A). Toutefois, si vous êtes conforme WCAG, vous êtes conforme RGAA.

9/ Pourquoi mon score est plus bas que celui que j'ai eu avec des outils qui calculent automatiquement mon niveau d'accessibilité ?

Ces outils ne prennent pas en considération la pertinence de certains critères. Ils chercheront seulement leur présence d’où la possibilité d’avoir des faux positifs. Par exemple, ils ne peuvent pas forcément dire si une image est décorative ou informative.

10/ Combien ça coûte ?

Comme tout projet, il faut simplement garder à l’esprit qu’en prenant en compte l’accessibilité web en amont dans la stratégie globale de l’entreprise, le travail nécessaire sera intégré dans le budget global de son projet web, sans surprise.

Dans le cas inverse, où par exemple un outil numérique est mis en conformité après sa mise en ligne, alors les développements pourront prendre plus de temps, plus de ressources et plus de budget. 

Un budget planifié est un budget maîtrisé.

Télécharger notre guide 6 bonnes pratiques pour être en conformité avec le décret 2019-768

Géraldine Nebout

Géraldine Nebout

Géraldine travaille au département Product Marketing. Elle participe à la diffusion de l'expertise Ipedis en contribuant à la création et publication de contenus. Son expérience en tant que Chef de Projet Web et Product Owner ADA lui permet de mieux cerner les problématiques clients autour de l'accessibilité web.

Vous avez des projets d'accessibilité et vous souhaitez être accompagné ?

Contactez Nos Experts