Accessibilité

Pourquoi l’accessibilité numérique est-elle importante ?

Par L'équipe Ipedis, le 08 octobre 2018 à 06:00

Qu’est-ce que c’est l'accessibilité numérique ? Qui sont les publics concernés ? Quels en sont les bénéfices ?

Voici un tour des règles à connaître pour tout savoir sur les enjeux de l’accessibilité numérique.

Que vous fassiez partie du CAC 40, du SBF 120, Dow Jones, FTSE, NASDAQ, TSX, ETI, PME et TPE, cet article répondra à toutes vos interrogations.

New call-to-action

Une définition claire de l'accessibilité

L'accessibilité numérique consiste à mettre à disposition de tous les informations disponibles sur des supports numériques (fichiers PDF, vidéos, e-book, mais aussi plus largement Internet et ses services). C'est un des principes fondamentaux du web.

L’accessibilité numérique n'est pas uniquement destinée aux publics en situation de handicap. La mise en accessibilité repose sur le respect des normes internationales initiées par le W3C, qui constituent les bonnes pratiques de conception des différents supports.

Image d'illustration handicap visuel

Un site Web développé conformément aux standards est déjà techniquement accessible. Et s'il est accessible pour un public sensible, il le sera d'autant plus aisément pour une personne lambda.

L’accessibilité est par définition inclusive. Au-delà des enjeux législatifs, elle trouvera naturellement sa place dans les problématiques RSE tant dans le public que dans le privé.

La réglementation internationale

Les Web Content Accessibility Guidelines 2.1 sont des recommandations émises par le World Wide Web Consortium ou W3C. Cette entité est composée d’organisations publiques et privées internationales dont la mission principale est d’amener le Web à son potentiel le plus haut par le biais de standards bien définis.

Ces standards se déclinent en 3 niveaux pour la partie accessibilité d’un site web :

  • “simple A” : Premier niveau d’accessibilité : le site et ses contenus sont accessibles.
  • “double A” : L’accessibilité du site est améliorée, optimisée, approfondie.
  • “triple A” : L’accessibilité est excellente. Tous les critères sont cochés.

La législation française

En France, le Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA) a été adopté en 2009 sur la base des WCAG.

Il est composé notamment d’un référentiel technique qui est scindé en plusieurs parties :

  • la liste des critères et tests
  • le glossaire
  • les cas particuliers
  • les notes techniques
  • la base de référence
  • les références ayant conduit à l’élaboration de ce référentiel.

Les labels

Deux labels existent à ce jour :

  • le label “e-accessible” créé par l’Etat avec la troisième version du RGAA en 2015 qui se compose de 5 paliers
  • et, le label "AccessiWeb" lancé par l’association BrailletNet qui se décline en 3 niveaux bronze, argent, et or.
Comment fonctionne l’accessibilité numérique ?

La grande majorité des utilisateurs digitaux non-voyants possèdent un lecteur d'écran qui leur permet de naviguer sur la toile. Là où l'accessibilité va rentrer en compte c'est qu'elle va leur permettre non seulement de pouvoir arriver à votre site mais aussi de par le travail effectué dans le code, d'avoir accès très distinctement au contenu.

Je m'arrête ici sur la non-voyance mais il y a plusieurs autres catégories de handicaps qui sont impactés. Contrairement aux idées reçues, les personnes atteintes de cécité peuvent naviguer sur le Web et les personnes atteintes d’un handicap visuel ne sont pas les seules concernées mais sont les plus touchées.

Quatre grandes catégories de handicap sont concernées par l’accessibilité numérique.

Image d'illustration handicap

Les différents types de handicap

Le handicap visuel :

Il existe plusieurs types de malvoyance qui peuvent être moyens ou sévères

(comme le daltonisme, la rétinopathie, la cécité, etc). Les personnes non-voyantes peuvent naviguer sur les supports numériques accessibles grâce à des lecteurs d’écran et plage braille associée.

Le handicap physique :

Les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas, pour la plupart, utiliser la souris, elles naviguent avec des claviers adaptés ou le clavier classique.

Elles s’aident alors du « focus » pour naviguer et interagir sur la page (le focus est un petit encadré qui s’affiche sur les éléments tels que les liens ou boutons pour indiquer qu’une action est possible, lorsque l’utilisateur utilise la touche de tabulation).

Le handicap auditif :

Les personnes ayant une déficience auditive sont sourdes ou malentendantes. Pour certaines, le handicap s’accompagne d’un problème d’élocution et de compréhension écrite.

Les problèmes rencontrés concernent surtout les vidéos et les informations transmises vocalement comme les podcast.

Le handicap cognitif :

Les utilisateurs dans cette catégorie sont souvent atteints de troubles de l’attention, de la mémoire, de la réflexion et de la perception. Il faut leur fournir autant d’aides à la consultation et à la navigation que possible.

C’est l’un des handicaps les plus méconnus et bien souvent “invisible”, or il touche une part considérable des utilisateurs. La dernière version 2.1 des normes d’accessibilité introduit de nouveaux critères liés au handicap cognitif.

Les personnes en situation de handicap représentent près de 15%* de la population mondiale. Ce chiffre risque de s’accroître parallèlement à l’évolution démographique qui entraîne le vieillissement de la population, car bon nombre des déficiences citées ci-dessus sont liées à l’âge.

Les seniors (60 ans et plus) qui représentent aujourd’hui 1 français sur 4 sont donc pleinement touchés par les problématiques de l’accessibilité numérique.

Les bénéfices de l’accessibilité web

En France, l’accessibilité numérique dans le secteur publique est obligatoire depuis la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances. “L’accessibilité des services de communication publics en ligne concerne l’accès à tout type d’information sous forme numérique quels que soient le moyen d’accès, les contenus et le mode de consultation.

Les recommandations internationales pour l’accessibilité de l’Internet doivent être appliquées pour les services de communication publique en ligne.”

Avec l'article 106 de la loi pour une République Numérique d'octobre 2016, l’obligation légale de se mettre en conformité est étendue aux acteurs privés.

Médiamétrie dénombrait 52,3 millions d’internautes sur le territoire national en 2017 avec une utilisation croissante du mobile. De part la multiplication des supports et des points de contact, le web est entré dans tous les domaines professionnels et s’adresse aujourd’hui à tous secteurs confondus :

  • éducation,
  • commerce,
  • emploi,
  • santé,
  • etc.

A l’heure de la transformation digitale pour de nombreuses entreprises françaises, comment se mettre en conformité avec la loi ? Comment définir l’accessibilité d’un site ?

Comment rendre un site web accessible ?

En pratique, cela veut dire que l’on va travailler sur 13 thèmes distincts et complémentaires qui permettent de définir l’accessibilité numérique d’un site. Ces thèmes vont toucher les métiers suivants:

Techniques :

En ce qui concerne la thématique technique, elle s’adresse avant tout aux développeurs qui devront fournir une production avec un code solide, propre et structuré. Plus le code sera propre, plus la maintenance sera facile et peu coûteuse.

Graphiques :

Pour l’équipe créative, des bonnes pratiques en termes de police, de contraste, de luminosité, … seront à suivre. Il faudra vérifier par exemple que l’information ne soit pas uniquement donnée par la couleur sur toutes les pages.

De même, le contraste entre le texte et son arrière plan devra être suffisamment élevé pour que le contenu soit lisible. Ou encore, est-ce que les groupes de liens importants tels que les éléments de menu ou de navigation sont facilement identifiés et le sont-ils partout de la même façon ?

Éditoriaux :

Quant à l’équipe éditoriale, elle devra fournir un contenu construit utilisant un wording spécifique et SEO friendly, comportant des alternatives textuelles pour chaque image pertinente ce qui améliorera significativement son référencement.

En résumé, non seulement un site web e-accessible touchera un public plus grand, coûtera moins cher, augmentera ses performances au niveau du ranking de Google, mais en plus il ajoutera au branding des marques axées Responsabilité Sociétale et Développement Durable et à leur transformation numérique.

L'état des lieux de l'accessibilité numérique en France

Sources (*) :

Centre d'Observation de la Société :

INPES :

L'équipe Ipedis

L'équipe Ipedis

L'accessibilité numérique et le Digital Publishing au service de tous

Qu'est ce que l'accessibilité numérique en 2018 et comment rendre mon site accessible à tous ?

TÉLÉCHARGER NOTRE LIVRE BLANC SUR L'ACCESSIBILITÉ NUMÉRIQUE